Comment les parents japonais éduquent-ils leurs enfants ?

La discipline et le respect des aînés sont deux valeurs très ancrées dans la culture et le quotidien des Japonais.

Ces vertus se retrouvent dans l’éducation au quotidien de leurs enfants.

Comment se passe exactement l’éducation d’un enfant au Japon ? Nous répondons à cette question dans cet article.

Donner une place importante aux aînés

Donner une place importante aux aînés

Les Japonais accordent beaucoup de respect et une attention particulière envers les personnes âgées de leur société.

Pour eux, ce sont des personnes aptes à enseigner, à juger, à conseiller et à guider les jeunes dans plusieurs aspects de la vie. Elles sont donc considérées comme les « formatrices de la vie ».

De leur côté, les personnes âgées voient les jeunes comme des « apprentis de la vie ». Cette différence de statut n’empêche en rien les échanges entre les deux générations, au contraire.

Les aînés et les plus jeunes d’une famille ou d’une communauté se côtoient presque tous les jours, au point de créer un lien solide qui les unit durant toute une vie.

Toute dispute ou chamaillerie entre un aîné et un enfant plus jeune est très mal vue au sein de la famille.

Ce n’est donc pas un hasard si un respect mutuel s’installe automatiquement entre les proches, quel que soit leur âge. Et cette relation de qualité pèse beaucoup dans l’éducation de l’enfant pour le reste de sa vie.

De la responsabilisation des enfants

la responsabilisation des enfants

En Occident, beaucoup de parents n’aiment pas faire faire certaines tâches ménagères à leurs progénitures.

Au Japon, tous les membres de la famille ont un rôle précis à jouer. C’est une règle tacite profondément ancrée dans les habitudes de vie de tous les foyers du pays.

Dès leur plus jeune âge, les enfants sont invités à assumer des responsabilités à hauteur de leurs capacités, comme ranger leurs jouets et leur chambre, savoir classer les linges sales, s’habiller seul, faire la table ou se laver seul.

Au fur et à mesure qu’ils grandissent, ils héritent d’autres responsabilités, notamment faire les courses, perpétuer les traditions ou participer aux activités financières de la famille.

Cette responsabilisation leur apprend les valeurs sociales et morales élevées dès le plus jeune âge, qu’ils appliqueront toujours quand ils deviendront adultes à leur tour. Les tâches confiées aux enfants leur inculquent les bienfaits de la discipline, de la rigueur et du zèle.

Le respect envers les choses et les autres personnes

la responsabilisation des enfants

Voir un parent japonais crier sur son enfant est une chose rare, très rare même. Dans ce pays, une telle méthode est jugée dépassée et contre-productive.

Les parents nippons préfèrent garder leur calme envers leurs enfants en toute circonstance, même lorsque ces derniers font des bêtises.

Par contre, ils prennent le temps de leur expliquer avec des mots et des gestes soignés ce qui est bon ou ce qui n’est pas bon à faire, preuves et anecdotes à l’appui.

Le parent ne fait aucun jugement, mais apprend à son enfant la manière de considérer la sensibilité des autres, que ce soit un objet, un animal ou une personne.

Voilà pourquoi les Japonais sont si respectueux dès leur plus jeune âge.

Consacrer du temps pour son enfant

Consacrer du temps pour son enfant

Au Japon, il est rare de voir les enfants avant l’âge de 3 ans placés dans une crèche.

Les parents cherchent toujours des solutions pour garder leurs enfants à proximité à cet âge. Cela leur permet de consolider le lien naturel qui les unit avec leurs petits protégés.

Pour eux, le contact entre l’enfant et, surtout, la mère est essentiel tant sur le plan physique que sur le plan sentimental. L’éducation ne se fait pas donc à distance, mais de façon très proche.

Par exemple, laisser les enfants avec la nounou et partir en soirée ou en week-end ne sont pas acceptés dans la culture japonaise.

S’ils ne peuvent vraiment pas les garder, les parents préfèrent souvent confier leurs enfants aux oncles, tantes et grands-parents.

Partager le repas ensemble

Partager le repas ensemble

Au Japon, manger autour d’une table est une habitude ancrée dans le quotidien de tous les foyers.

C’est le moment où les membres de la famille se partagent les anecdotes de la journée, leurs problèmes ou leurs émotions.

L’échange est facile, ainsi les enfants n’ont pas peur d’aborder les sujets intéressants, surtout les adolescents.

Durant le dîner, les grands-parents racontent souvent de vieilles histoires ou des pans de la tradition de la famille.

Même si les mêmes récits reviennent assez souvent, les jeunes considèrent cela avec respect et écoutent toujours attentivement.

Le développement de la sociabilité des enfants

sociabilité des enfants

Les enfants japonais doivent s’inscrire dans un groupe, surtout à l’école. C’est une façon pour eux d’apprendre à socialiser et à nouer des liens autres que ceux déjà existants avec la famille

Ainsi, presque tous les collégiens et étudiants japonais appartiennent à un club de langue, une équipe sportive, un club de lecture ou un cercle d’apprentis artisans.

Ces groupes leur apprennent les valeurs d’entraide, de cohésion, de respect mutuel, de dépassement de soi et de solidarité, en plus de la discipline.

De cette manière, les enfants se sentent rarement délaissés, que ce soit à l’école ou au sein de la famille.

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.